Accueil > Vie communautaire > Communes > Saint-Adjutory > Le patrimoine > Généralités sur les richesses de Saint-Adjutory

Généralités sur les richesses de Saint-Adjutory

-  L’Eglise Saint-Maixent

JPEG - 1.8 Mo

Eglise romane du XIe siècle, rebâtie au XVIe siècle après avoir été incendiée par les protestants en 1569. Elle a été restaurée en 1956.


-  Le Château du Mesnieux (privé)

JPEG - 1.9 Mo
Château du Mesnieux

Dominant la vallée de la Bellone dans un site boisé, le château du Mesnieux date de la fin du XVIe siècle - début du XVIIème siècle.

Le corps de logis rectangulaire a 2 étages. Une grosse tour d’angle ronde en poivrière et une tour carrée en demi hors d’oeuvre disposée en éperon, en assuraient la défense. La tour carrée recouverte d’un toit de tuiles plates en pavillon est couronnée d’une galerie de mâchicoulis. Cette façade rappelle quelque peu la grange du Quayre à Chassenon.

A titre indicatif, il est possible de séjourner au sein du château, dans l’une des quatre chambres d’hôtes aménagées à cet effet.

Pour en savoir plus : http://www.chateaudumesnieux.com


-  Logis de Chabrun (privé)

JPEG - 1.8 Mo
Logis de Chabrun

A deux kilomètres au sud du bourg de Saint Adjutory, près du château du Mesnieux, se trouve le logis de Chabrun, ancien édifice du XVIIème siècle situé au centre d’un vaste domaine.


-  Logis de Lacadoue (privé)

JPEG - 1.6 Mo
Logis de Lacadoue

Le logis ou château de La Cadoue datant du XIème siècle est situé à environ 1km à l’ouest du bourg de Saint Adjutory, au carrefour d’une route gallo-romaine et de l’ancien chemin encore appelé "chemin des Templiers" allant de la Rochefoucauld à Montemboeuf.


-  Château de Russas (privé)

JPEG - 1.5 Mo
Château de Russas

Le château fut construit au XVIème siècle, pendant la révolution, Russas servit d’entrepôt de bois et de minerai de fer pour alimenter la forge de Ruelle. Au XIXème siècle, le propriétaire s’employa à reconstruire Russas dont il ne garda que le pigeonnier et les écuries du XVIème siècle. Son fils édifia peu après 1825 un château néo Louis XIII, fort élégant, en pierres de qualité, toujours propriété de cette famille.

Une partie de ce domaine sert actuellement d’élevage équin où se côtoie une variété intéressante de chevaux.

Informations complémentaires à cette adresse : http://www.chateauderussas.com


Autres curiosités

-  une fontaine de dévotion

JPEG - 1.7 Mo

Elle se trouve au pied de l’église et guérit, disait-on, de l’énurésie (incontinence chez l’enfant ou plus rarement chez l’adulte).


-  La Croix de Bel air

JPEG - 1.3 Mo

A l’intersection du chemin qui reliait le château de la Vacherie au château du Mesnieux et de la route qui relie Saint Adjutory à la Croix de Paille, se trouve une simple croix de pierre. Ce petit édifice se nomme "la croix de Bel air". Pourquoi ce nom ?

Peut-être en hommage à un hypothétique chevalier de Bel air, mais nul ne le sait de façon certaine.

Peut être simplement parce que l’hiver, quand une personne s’agenouillait pour prier au pied de cette croix, elle était vraiment à bel air, bien exposé au vent froid venant du nord, que pas une haie, pas un bosquet n’arrêtait.


-  Le vieux moulin

En continuant le chemin en direction du château du Mesnieux, vous pouvez rejoindre la Bellone et voir les restes du vieux moulin.

De ce dernier, il ne reste qu’un pan de mur avec deux ouvertures, une porte et une fenêtre. A l’arrière, on peut encore voir le bief dans lequel était emmagasinée l’eau prélevée dans le ruisseau et qui servait à faire tourner la roue du moulin.

Il a été habité jusque vers les années 1850, avant d’être laissé à l’abandon.


-  Le lavoir

JPEG - 1.8 Mo

De nos jours, après être passée devant le bief du vieux moulin, l’eau de la Bellone continue son chemin jusqu’au lavoir.

Celui-ci devait être, au moment de sa construction, après 1840, un grand progrès pour le confort des nombreuses lavandières de l’époque.

En effet, il était couvert. Il était abrité du vent du nord par un mur muni d’une porte d’accès qui pouvait se fermer (on peut encore voir les gonds qui soutenaient cette porte). Mais mieux encore, pour éviter les courants d’air, l’arche du pont était fermée par un volet fixe en bois. Ce panneau était également utile lors des fortes crues, car il n’entravait pas la circulation naturelle de l’eau grâce à sa partie basse entièrement mobile.

Bien qu’en mauvais état, on peut encore voir ce volet et son panneau mobile.


-  Les ponts

JPEG - 2.2 Mo
Pont de la VC4
JPEG - 2.1 Mo
Pont de la VC1

L’un permet à la voie communale n°4 d’enjamber la Bellone au niveau du lavoir pour se rendre du bourg de Saint Adjutory vers Mazerolles, l’autre plus en aval est limitrophe d’Yvrac et Malleyrand par la voie communale n°1.


Plan du site | Mentions légales | Site officiel de la Communauté de communes Bandiat Tardoire ©2006-2013