Accueil > Vie communautaire > Communes > Yvrac et Malleyrand > Le patrimoine > L’église d’Yvrac

L’église d’Yvrac

HISTORIQUE :

L’église est un bâtiment très simple qu’on peut dater de la fin du XIIe siècle. La nef est couverte d’un plafond en bois aux abords arrondis. Des pilastres très saillants, avec colonnes aux chapiteaux sculptés et bases pourvues de griffes, reçoivent un grand arc, à peu prés plein cintre, qui la sépare du faux carré. Celui-ci est couvert d’une coupole, sur trompes, petites et surmontées de trois corbeaux recevant le cordon sur lequel repose la calotte, à la base d’un octogone irrégulier. Le grand arc oriental est porté de même, mais ses chapiteaux sont galbés, ainsi que ceux des colonnes de l’abside circulaire et sous cul-de-four, qui reçoivent une arcature et partent d’un banc. Le clocher, sur le carré, a les côtés de sa souche pourvus d’une arcade aveugle, brisée et bandée entre les deux gros contreforts d’angle. Une baie, en plein cintre, est ouverte sur les côtés de son étage ; un toit bas, à quatre pans, le couvre.

SAINT VIVIEN :

La modestie des renseignements le concernant n’a d’égale que la minceur des documents concernant l’église. Et comme il ne faut pas compter sur lui (devoir de réserve oblige) pour vous en dire plus ... Sa vie racontée par Grégoire de Tours, le présente comme l’évêque de Saintes au Ve siècle, et il ressort de cette vie deux actions principales.
- Il a fait face à une invasion de Saxons et, par la suite, a fait réédifier la cathédrale qui lui fut ensuite dédiée.
- Et surtout, il a fait quelque chose qui le rend populaire à tous et dans tous les temps : il s’est déplacé à Toulouse pour obtenir du roi aryen Théodoric une diminution des impôts ! Le voilà populaire pour la nuit des temps !
Cette présentation humoristique sous-entend quelque chose de plus sérieux : c’est le rôle de l’évêque, dans sa cité et dans le Haut Moyen Age.

info portfolio

Vue de la route ... L'église d'Yvrac 1 L'église d'Yvrac 2 Le bénitier de l'église

Plan du site | Mentions légales | Site officiel de la Communauté de communes Bandiat Tardoire ©2006-2013