Accueil > Vie communautaire > Communes > Saint-Projet Saint-Constant > Coup d’oeil sur Saint-Projet Saint-Constant > L’histoire des hameaux de Saint-Projet Saint-Constant

L’histoire des hameaux de Saint-Projet Saint-Constant

St Projet St Constant, depuis le quinzième siècle...

LERIGET

La famille Lériget est connue à la Basse Ville de La Rochefoucauld depuis 1457 (Perrot Lériget), puis en ville, près des Carmes et rue des halles ( Jeanne et Jean Lériget ).
En 1560, on trouve mentionné le pré du Léyrat ou de Lériget, sur la rive gauche de la Tardoire, en contre bas de L’Age Baston, non loin du lieu dit Lériget dont cette famille semble être originaire.
Jean Lériget est sieur des Ménardières et de Rochebertier à la fin du XVIème siècle. Jean Lériget, sieur de La Faye, fils de Roch Lériget et de Marie Dulignon, né le 18 octobre 1615 est capitaine au régiment de Picardie. Il séjourne en campagne à Naples, à Ypres, Lens et Furnes. Son frère Jean Lériget, sieur de La Vaure (paroisse de St Constant, près de Chez Rondelet) est le beau frère de Gourville, mousquetaire du roi, capitaine des gardes du roi de Pologne Jean Casimir ; il sert le prince de Condé en Flandres et en Hollande en qualité d’aide de camp.
Pierre Lériget, dernier né de trois frères, est receveur général des finances du Dauphiné. Il a deux fils : Jean-Hélie, l’aîné, qui illustre à l’Académie Française.

LIBOURNE

Libourne est un site d’anciennes carrières de pierre qui auraient notamment servi à la construction du château de Puyvidal.
Les métairies de Rondelet et de Libourne avaient été acquises par Nicolas de Poutignac, sieur de Libourne. Il les vendit à Pierre Rossignol, écuyer, sieur de La Combe, conseiller du roi, le 20 septembre 1691. Son fils Louis Rossignol, écuyer, seigneur de Suaux, les revendit le 11 janvier 1715 à Jean Daniel Lériget, conseiller du roi et maire de La Rochefoucauld (M° Jeheu, notaire royal , Terrier des Ombrais).
La famille de Poutignac possédait un moulin sur la Tardoire près de la porte des Ponts de La Rochefoucauld.
La métairie de Libourne possède encore un pigeonnier qui se trouve à l’angle nord ouest de la propriété.

LA MAISON BLANCHE

Le lieu de La Maison Blanche, dépendant du fief du seigneur des Ombrais, était tenu par Jean Ovin, procureur fiscal de La Rochefoucauld à la fin du XVIème siècle (terrier des Ombrais). Jacques Pintaud et son frère Jacques, marchands tanneurs, vendent le 29 septembre 1655 à Jean de Livron, écuyer, sieur de Puyvidal, le bétail de la métairie de la Maison Blanche.

CHEZ RONDELET

Ce lieu était tenu à la rente de Jean Lériget, sieur des Ménardières, vers 1600. Avec le Recloux, anciennement La Brosse, et jusqu’aux terres appelées des Vaures, Jean Lériget devait hommage au seigneur des Ombrais pour ces terres acquises de la famille Reignaud de Saint Mary, sieurs de Lage Bertrand.
Les métairies de Rondelet et de Libourne avaient été acquises par Nicolas de Poutignac, sieur de Libourne. Il les vendit à Pierre Rossignol, écuyer, sieur de la Combe, conseiller du roi, le 20 septembre 1691. Son fils Louis Rossignol les revendit le 11 janvier 1715 à Jean Daniel Lériget, conseiller du roi et maire de La Rochefoucauld (M°Jeheu, notaire royal , Terrier des Ombrais).

SAUNIERE

La famille de Saunière est particulièrement puissante au cours du XVIlème siècle. Henry de Saunière est sieur de Laurière (fief situé dans La Rochefoucauld, voisin de l’ancien collège protestant devenu hôpital). Son hôtel particulier est situé Grande Rue à La Rochefoucauld (ancien Hôtel de France qui porte le monogramme H.D.S. et la date de 1643). Il a un frère, Pierre de Saunière. Dans les années 1690, Abraham est sieur du lieu de Saunière. Son fils François de Saunière est sieur de Roumagne , tous deux tiennent la maison de Laurière à La Rochefoucauld.
A la même époque un Jean de Saunière est avocat au parlement.


Plan du site | Mentions légales | Site officiel de la Communauté de communes Bandiat Tardoire ©2006-2013