Accueil > Vie communautaire > Communes > Saint-Projet Saint-Constant > Le patrimoine > Le Château de l’Age-Baston à Saint-Projet Saint-Constant

Le Château de l’Age-Baston à Saint-Projet Saint-Constant

L’histoire du château de l’âge Baston depuis le IV° siècle...

Selon l’historien archéologue charentais du XVIème siècle Elie Vinet, ami de Jacques Benoît de L’âge Baston, il s’agirait d’un « trou » ou « gouffre » situé au dessus de La Rochefoucauld, sous L’âge Baston, dans lequel « s’entonne l’eau de la rivière de Tardoire ». Un gouffre est porté au plan Turgot de 1770, sur la rive gauche de la Tardoire, en aval de l’âge baston et en amont de L’ancien moulin du Leyrat.

La seigneurie de l’âge Baston est attestée en 1309. Vers 1400, Eymeri du leyrat, seigneur de L’âge Baston, rend hommage au seigneur de La Rochefoucauld. Les terres dépendant du Mas de L’âge Baston s’étendent de Saunière au moulin du Leyrat au nord, et jusqu’au chemin d’Anthieu au gué de Roumagne au sud, englobant La vallée de La Tardoire à L’est.

En 1520, le juriste Mathurin Benoît acquiert L’âge Baston ; son fils Jacques, ami d’ELie Vinet, devient premier président au parlement de Bordeaux.

En 1606, Denis Pasquet prend possession de L’âge baston. Un de ses arrières petit fiLs Jean Pasquet du Luget (1711-1788) fera fortune dans Les sucreries à Saint Domingue. En 1688, Anne Pasquet, Dame de L’âge Baston, veuve de CharLes Odet, sieur des ombrais, épouse Jean de Lau, chevalier, seigneur de La Bérangerie. Ensemble ils eurent treize enfants. En 1726, Philippe de Lau, seigneur de L’âge Baston, épouse Marie Montalembert.

De 1845 à 1924, L’âge Baston revient aux comtes de Roffignac avant d’être acquis récemment par un propriétaire anglais.

Architecture :

Les bâtiments composant la demeure actuelle sont organisés autour d’une cour intérieure accessible par une allée plantée donnant sur un porche d’entrée, à côté duquel se tient le pigeonnier (réparé en 1606 par Denis Pasquet). Les jardins se développent au nord est et au sud ouest. La façade nord présente une aile prise entre deux pavillons, prolongée par une terrasse à balustrade, offrant une large vue sur la vallée de la Tardoire. Par côté sud ouest de La cour, on accède par un escalier à un autre jardin limité par une grille. Un chemin partant du côté est de La cour, longe les dépendances de L’âge Baston, et permet d’accéder au moulin de Roumagne et à La Tardoire.
Cette demeure, très remaniée, présente d’intéressantes façades des XVII ème et XVIII ème siècles.


Plan du site | Mentions légales | Site officiel de la Communauté de communes Bandiat Tardoire ©2006-2013