Accueil > Vie communautaire > Communes > Pranzac > Coup d’oeil sur Pranzac > Les villages de Pranzac

Les villages de Pranzac

Plus de 80 % de la population de Pranzac a vécu dans les 15 à 20 villages qui, selon les périodes, ont composé la commune.

Ces villages parfois proches, parfois isolés, bien distincts les uns des autres, sont reliés entre eux et au bourg par tout un réseau de petits chemins.

Certains lieux ont même été habités depuis l’époque celtique mais de quand datent nos villages actuels ?

Les villages approchant les mille ans d’âge.

-  Flamenac est mentionné dans des textes, à la fin de la guerre de Cent Ans pour son arrentement, sa reconstruction, et au sujet d’une chapelle qui s’y trouve encore.

-  Luget est mentionné dés 1121, l’évêque d’Angoulême autorise l’abbaye de Gros-bost à y élever un prieuré.

-  L’Ermitage, isolé à l’ouest de la commune, a peut-être été aussi un site occupé par des ermites. On y a retrouvé des tombeaux et un pèlerinage s’y rendait encore à la fin du XIX° siècle pour faire venir la pluie par exemple.

-  Glane, à l’ouest, comporte des constructions rappelant le Moyen- Age. Sa population a souvent approché la centaine d’habitants.

-  Marsac présente un peu les mêmes caractéristiques avec présence la aussi d’assez nombreux artisans.

-  Gros Terme, sur son coteau surplombe le Vieux Bandiat, avec ses gouffres et un gué dit « romain ».

JPEG - 24.5 ko
Passerelle de Gros Terme sur le Bandiat

-  Le Millaguet, sur le canal du Bandiat, a toujours été un moulin, lié dès le XIII° siècle au moulin du château de Pranzac et au château lui-même.

Les « Chez... », villages de la reconquête sur la friche :

Le petit château de Béchemoure (Béchemort) a peut-être été édifié à la veille de la Renaissance. Au XVI° siècle, après les ravages de la Guerre de Cent ans, et encore au XVII°, des familles de défricheurs, venues d’ailleurs, vont marquer de leurs noms la toponymie de Pranzac. Les huit villages commençant par « Chez » sont créés de toute pièce ou construits sur les ruines de villages plus anciens dont on a perdu le nom. Chez Bouny, Chez Ponchet et Chez Pauly se trouvent à l’est du Bandiat. Les autres se trouvent plus loin du château, rive gauche du Bandiat : Chez Tarrois, Chez Bernard, Chez Nanot et Chez Monot sont groupés au nord de la commune. Chez Maillet, entre l’ancienne et la nouvelle route d’Angoulême, jouxte les Gâtineaux qui doivent dater de la même période, quand une « gâtine » était terre inculte à défricher.


Plan du site | Mentions légales | Site officiel de la Communauté de communes Bandiat Tardoire ©2006-2013