Accueil > Vie communautaire > Communes > Coulgens > Coup d’oeil sur Coulgens > Origines de la commune de Coulgens

Origines de la commune de Coulgens

En effet, l’une de ces voies relierait Saintes à Limoges et au-delà à la capitale des Gaules : Lyon . Cette configuration géographique donne à ce site une importance évidente.
En effet, dès l’époque gallo-romaine un « bourg routier » se serait édifié, et comme le voulait parfois l’usage, ce bourg a dû dépendre d’un domaine agricole qui aurait pu se situer à proximité.

À partir du V ème siècle, l’Empire Romain si puissant dans son passé, commença à vaciller sous les coups de boutoir que lui assénaient les invasions étrangères successives. Si certaines de ces hordes de barbares, d’origine germanique, ne firent que passer, d’autres envahisseurs, comme les Wisigoths venus par le sud-est, se fixèrent pendant près d’un siècle dans notre sud-ouest. Cette sédentarisation résultait de « l’hospitalité romaine » organisée par l’un des derniers empereurs romains : Honorius. Cette disposition aurait pu ainsi transférer un domaine gallo-romain à un chef noble Wisigoth nommé Wando par exemple, cession totale ou partielle mais légale.

Il est généralement admis aujourd’hui, que le mot Coulgens est d’origine germanique. Ce mot viendrait en effet de la combinaison contractée de deux autres mots :
- le mot Cortis venant du bas latin et signifiant « domaine »,
- et le mot Wando d’origine germanique désignant une personnalité importante.
Ainsi, l’évolution combinée de ces deux mots, établit et explique le fait qu’au XIII ème siècle on trouve le mot Colgente ou Colgento pour désigner Coulgens.

Il peut être agréable d’imaginer que ce modeste bourg existe depuis le V ème siècle, mais il est impossible d’en apporter la moindre preuve.

Cependant, il est un fait incontestable, c’est la situation particulière de cette agglomération dans l’histoire locale.

Il convient de rappeler ici, comment, au XII ème siècle le comte d’Angoulême Vulcrin II, engagé dans un conflit cruel contre son vassal Aymar de La Rochefoucauld , prit Coulgens pour couper toute communication de son ennemi avec ses possessions de Verteuil , et pour mieux contrôler la situation, il avait préalablement rasé Mansle et exterminé ses habitants !
Selon le curé Beau , les escarpements rocheux que l’on observe à l’est, face au village de La Fourlière , seraient peut être les vestiges des fortifications établies à cette époque ?...
Dans un bulletin du C.I.R.E.L., Mme Marie Vallée fait état de ces faits et ne manque pas de souligner l’importance de la situation stratégique de Coulgens . Un jour, la commune vit peut-être aussi passer d’autres envahisseurs venus du nord de l’Europe qui remontèrent les vallées de nos fleuves et de nos rivières, semant la mort et la désolation sur leur passage.


Plan du site | Mentions légales | Site officiel de la Communauté de communes Bandiat Tardoire ©2006-2013