Horaires de Coulgens

Lundi: 9h00 - 12h00 et 13h00 - 17h00

Mardi: 9h00 - 13h00

Jeudi: 9h00 - 12h00 et 13h00 - 18h00

Vendredi: 9h00 - 12h00 et 13h00 - 16h00

téléphone : 05 45 63 90 62

 


Élus

Maire :

Adjoints : Véronique PICHON**, Bernard MAURIN, Christophe ROY

* conseiller communautaire titulaire
** conseiller communautaire suppléant

 

Contacter la mairie

Vivre à Coulgens

Constructions & transformations de bâtiments

Dans l'attente de l'approbation du Plan Local d'Urbanisme Intercommunal, c'est le Règlement Nationnal d'Urbanisme qui est appliqué pour la commune de Coulgens. Les demandes de constructions et de transformations de votre logement (piscines, abris de jardin, garages etc.) doivent faire l'objet d'une demande auprès de la mairie de Coulgens qui transmettra les éléments à l’État pour instruction.

Mairie de Coulgens:

téléphone : 05 45 63 90 62

7 rue du docteur Louis Ferrand, 16560 COULGENS

Rénovations énergétiques (isolation, mode de chauffage, etc.)

Pour plus d'informations, visitez notre page sur l'engagement TEPos de la communauté de communes.

Contactez le service ADS pour prendre rendez-vous avec le technicien info-énergie ou/et l'architecte du CAUE (permanences le 1er mercredi du mois à l'antenne de La Rochefoucauld-en-Angoumois) :

Coordonnées du service ADS :
1 avenue de la gare
16110 La Rochefoucauld-en-Angoumois
Tél. : 05 45 63 15 35
Courriel : ads@rochefoucauld-perigord.fr

 

Le service de développement économique de la communauté de com­­munes La Rochefoucauld Porte du Périgord est là pour vous aider dans la recherche de financements ainsi qu’en appui pour le
montage de dossiers de subventions.

Pour encourager la création d’entreprise, la Région a mis en place une offre d’accompagnement intitulée « Entreprendre, la Région à vos côtés ». Le souhait est d’offrir un appui à près de 10 000 porteurs de projets de création et/ou reprise d’entreprise jusqu’à son développement.

L’ensemble du territoire de la communauté de communes est classé en zone de revitalisation rurale. Cela permet aux entreprises qui s’y implantent ou qui souhaitent embaucher de bénéficier d’exonérations fiscales.

Avant de lancer de votre projet sur la commune de Coulgens, contactez notre agent qui saura vous épauler pour la création de votre entreprise  :

Marine BOUSSETON - Chargée de mission développement économique

2 rue des vieilles écoles 16220 MONTBRON

tel : 07.62.66.69.46

E-mail : m.bousseton@rochefoucauld-perigord.fr

L’école primaire de Coulgens est en RPI (Regroupement Pédagogique Intercommunal) avec l’école de Jauldes: elle dépend d'une compétence communale.

Jauldes accueille l'école maternelle et les CM1 - CM2, tandis que Coulgens accueille du CP au CM1.

Pour inscrire vos enfants dans cette école, contactez directement :

Mairie de Coulgens:

téléphone : 05 45 63 90 62

7 rue du docteur Louis Ferrand, 16560 COULGENS

Maison de Services au Public La Rochefoucauld Porte du Périgord

Portée par la communauté de communes, la MSAP a pour mission de vous accueillir, vous informer, de vous conseiller et de faciliter vos démarches administratives et sociales. Il s'agit d'un service gratuit, confidentiel et sans rendez-vous.

Pour plus de renseignements sur la MSAP située à proximité de Coulgens à La Rochefoucauld-en-Angoumois, cliquez ici !

Maison des Solidarités

Les professionnels des maisons départementales des solidarités (MDS) vous accueillent, vous écoutent, vous informent et vous accompagnent dans tous les domaines de la solidarité : accès aux soins et santé, éducation et soutien à la parentalité, aides aux personnes âgées et handicapées, insertion sociale et professionnelle, accès aux droits, ...

Cliquez ici pour une présentation des services de la MDS de La Rochefoucauld-en-Angoumois.

Maison départementale des solidarités de La Rochefoucauld-en-Angoumois

3 boulevard Bossand BP 90045

16110 LA ROCHEFOUCAULD

tél : 05 16 09 51 40

Les services sur Coulgens

Salle des fêtes
École
Bureau de poste

Venir à Coulgens

7 rue du docteur Louis Ferrand, 16560 COULGENS

Patrimoine & Histoire

L’une des plus remarquables de l’Angoumois, est classée Monument historique depuis 1955.  L’édifice a bénéficié d’une restauration complète à la fin du XXe siècle.

Cette église romane construite aux XIe et XIIe siècles est constituée d’une nef unique de quatre travées voûtée en berceau. Elle est prolongée d’une travée sous clocher et d’une abside hémicirculaire plus étroite couverte d’une voûte en cul-de-four. A l’ouest, la façade, très simple, est composée de trois travées et scandée de contreforts plats.

A remarquer à l’extérieur :

- Les baies superposées sur la nef (une au sud et trois au nord). Au XIe siècle, l’église, simplement charpentée, est éclairée par les baies les plus hautes. Elles sont occultées par l’aménagement de la voûte au XIIe siècle et des ouvertures plus basses sont alors aménagées.

- Les modillons sculptés. Sur la façade et au sommet des murs de la nef, ces animaux et monstres grimaçants datent du XIe siècle.

 

A remarquer à l’intérieur :

- Les fonts baptismaux du XVe siècle (classés en 1911).

- Les chapiteaux sculptés. Sous le clocher, la forme étirée des chapiteaux, leur décor en faible relief mêlant des motifs traditionnels à de simples décors géométriques permettent de les dater du XIe siècle.

Ceux de la nef datent du XIIe siècle. Ils possèdent une riche iconographie : personnages accroupis dans une mandorle, hommes grimaçants, menacés par un démon et se tirant la barbe en signe de douleur, lions entrecroisés...

- Les peintures murales. Redécouvertes lors des récentes restaurations, ces fresques composées de pigments minéraux appliqués sur un support de chaux furent exécutées entre le XIVe et le XVIe siècle. Dans la première travée, elles représentent un christ en majesté, deux personnages agenouillés encadrés de blasons et une scène de crucifixion. Dans la seconde travée, sainte Barbe est accompagnée de deux donateurs. La jeune fille est représentée tenant une palme, symbole de son martyre. Couronnée, elle porte un livre et se tient devant une tour à trois fenêtres (en référence à son adoration pour la Sainte Trinité). Deux personnages agenouillés devant la Vierge sont figurés dans la troisième travée. La tête et la crosse d’un évêque sont encore visibles dans la quatrième travée.

 

La litre funéraire : Constituée d’un bandeau noir orné d’armoiries, la litre était peinte en signe de deuil sur les murs intérieurs ou extérieurs des églises paroissiales après le décès du seigneur du lieu. Cette pratique, développée dès le XIIe siècle, a disparu avec l’abolition des privilèges en 1789.

 

Sainte Barbe : Barbara vécut au IIIe siècle en Asie Mineure. Pour empêcher sa conversion au christianisme, son père, riche païen, l’enferme dans une tour. Barbara réussit pourtant à se faire baptiser. Furieux, le père incendie la tour. Barbara, refusant d’abjurer sa foi, est condamnée à mort. Torturée, elle est ensuite décapitée par son propre père qui est aussitôt châtié par le ciel : il meurt frappé par la foudre.

Sainte Barbe est la patronne des architectes, des mineurs, des forgerons et des pompiers.

Le logis de Sigogne, situé au nord du bourg, est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques depuis 1986. Il fut la propriété de différentes familles de la petite noblesse depuis le XIIIe siècle. La tour carrée de trois niveaux (XIVe siècle) et sa tourelle d’escalier (XVe siècle) sont les vestiges d’une enceinte fortifiée assurant surveillance et protection à cet endroit stratégique de la vallée de la Tardoire. Le logis a été restauré entre 1986 et 2013 par le Club Marpen.